Sur inscriptions préalables :Déjeuner-débat le 7avril 2009 Hôtel IBIS Technoparc du Pays de Gex

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Sujet :

Pensée Libre, Démocratie, Forcement des consciences 

Quelques considérations

1/  Des relations entre citoyens humanistes de Balagne et du Grand Genève.

2/ Du déjeuner-débat du 7 avril 2019 IBIS Technoparc du Pays de Gex.

3/ Du « Comité des Tables Rondes humanistes et citoyennes ».

4/ Des loges-mères.

1/  Des relations entre citoyens humanistes

de Balagne et du Grand Genève.

° Relations, purement individuelles. En dehors de toutes références d’appartenances à des corps constitués.

° Relations, donc, hors tout esprit de tourisme maçonnique (sous couverts de « jumelages » fraternels !).

° Relations relevant d’un même esprit philosophique « basique » humaniste et citoyen :

. « L’homme est le centre de tout ce  qui existe et de tout ce  qui n’existe pas » (Protagoras - 387 av JC),

. et le « L’homme est un animal politique (la polis) doté de la  Parole lui permettant de disputer sur l’agora de ce qui est bon ou non pour l’homme » (Aristote 300 av JC)

° Relations « d’équipiers de chantiers » par l’intermédiaire d’un informel « Comité des Tables Rondes humanistes et citoyennes » (changeant d’animateurs au gré des disponibilités et des chantiers).

° Relations culturelles.

Exemples :

1/ Les amis corses ont découvert la « Fête de l’Escalade » et en même temps l’esprit de la vieille République protestante de Genève.

L’Escalade (chaque 12 décembre) doit son nom à la tentative d'escalade par les Savoyards des murailles de la ville au moyen d'échelles en bois démontables le 12 décembre 1602. Sa célébration annuelle donne lieu à toutes sortes de manifestations populaires (course, cortèges) et fait partie des traditions vivantes de Suisse

2/ Les amis du Grand Genève ont participé à la commémoration du retour des cendres de Paoli (octobre 2017 à l’Ile Rousse) et  édité une brochure. Ils ont découvert quelques faces cachées de la culture corse, tel que le «mazzérisme ».

° Ces séjours culturels, d’environ 4 jours, sont l’objet d’un programme contraignant d’accès aux spécificités historiques, sociales, politiques, géographiques  et gastronomiques des lieux visités. 

Le pic central dudit séjour est l’insertion à « l’agora déjeuner-débat » où circule la Parole formatrice d’une opinion publique éclairée.

° Relations militantes : répondre au désir d’engagement du camp humaniste et citoyen contre les manipulateurs de consciences en situation de monopole sur l’information, la culture et l’économie :

Il s’agit de concourir à la formation d’une opinion publique éclairée. Par l’intermédiaire d’agoras divers et variés. Comme autant de « Cours d’Appels ». Avec, pour objectif, redonner le pouvoir au souverain suprême - le Peuple.

Pour faire, dire et appliquer la loi commune.

Avec pour enseigne : « Au bonheur des peuples ; Idée éternellement neuve ».

 

2/ Du déjeuner-débat du 7 avril 2019

à l’IBIS Technoparc du Pays de Gex.

Le séjour culturel proposé aux  amis corse par les continentaux du « Grand Genève »est donc  l'enveloppe (corse!) de l’objet central de l’initiative déj-déb du dimanche 7 avril 2019 ; lequel porte sur "Pensée Libre, Démocratie, forcement des consciences".

Cette rencontre vise à rassembler des humanistes citoyens ayant faim et soif d’échanges libérés des tutelles des prêts  à penser dominant distillés par l’agora globalisé des réseaux politico-dogmatiques, religieux et mercantiles.

Il est en effet inutile de forcer à boire un âne qui n’a pas soif, venant faire de  la figuration par obligations sociales.

Par la grâce du « bouche à oreilles », compte tenu du nombre de places limités (80 à 90), il est nécessaire de s’inscrire le plus tôt possible… dans le cadre d’une organisation matérielle baroque (qui fait son charme !) mais "à la prussienne"(ce qui fait que ça marche !).

Il te faut bien comprendre que, ce jour là, ce rassemblement fait de l'Ibis une agora où se dispute le  "vivre en commun" dans la Cité d'Aristote…  par la Parole… en RéACTIONS à une présentation liminaire de la question à traiter.

On est dans  l'horizontal et non dans le vertical d'une conférence (ou planche devant sa loge).

C'est en somme un acte fondateur d'une opinion publique qui s'éclaire elle-même par l'échange d'arguments.

(Nota : En fait, les actes de ces  « chantiers » sont publiés ensuite sous forme de livres et, surtout, mis en ligne sur le site du Cercle Républicain Edgar Quinet-Aristide Briand » (association loi 1901 quelque peu « para maçonnique » !) où ils reçoivent plusieurs milliers (ou dizaine de milliers) de visites.

Ce qui est loin d’être négligeable en matière d’auto formation d’une opinion publique que l’on constate ainsi avide de se  libérer du carcan des prêts à penser et agir distillés par les GAFA et autres manipulateurs (dominants) de consciences).

Le tout, sur l'arrière plan de l'assourdissant tohu-bohu du mondial forum livré aux intérêts privés mercantilisés… où la Parole humaniste et citoyenne est pratiquement inaudible.

(Le "l'homme est au centre de tout ce qui existe ou n'existe pas" de Protagoras participe d'une douce rigolade… depuis 2500 ans !).

 

2/ Du Comité des Tables Rondes

humanistes et citoyennes

Ce comité est virtuel. Il na pas d’assises juridiques. Il se compose de FF et SS appartenant à des loges mères (et obédiences) différentes.

Ces FF et SS se fédèrent autour d’un projet de « chantier culturel ». Pour donner à boire et à manger à tous les citoyens en refus d’aliénation de Pensée Libre.

C’est en fait un facilitateur d’agoras où circule la Parole selon Aristote.

L’objectif en est d’éveiller les consciences afin de libérer les opinions publiques des prêts à penser et agir dominants.

Historique :

° La RL « Sébastien Castellion-la Liberté de conscience » à l’Or de Bourg en Bresse et la RL « Paganis » à l’Or de l’Ile Rousse ont par deux fois sacrifiés au rituel  « tenues communes » entre les année 2000 et 2004.

(Les burgiens – VM Roland Monnet- ont logé dans l’établissement de Marie Louise Savelli puis dans celui de  Jean-Pierre Savelli de Guido.

S’y est ajouté une initiative commune, sous la forme d’un travail commun sur le « Je cherche l’or du temps » du surréaliste André Breton, avec la RL du DH, Lumière de Balagne (RM membre fondateur d’icelle).

A titre de réciprocité, les loges corses du DH, conduites par Camille Guidicelli, participèrent à Bourg à un colloque inter-obédientiel sur le thème « Le bonheur est le fruit d’une décision »).

° Démarrage de la séquence « Comité des Tables Rondes humanistes et citoyennes ».

19 septembre 2016 : Ce fut à l’occasion du  chantier-Table Ronde- sur « La paix par le droit et non la paix par la force » entrepris en commémoration du 90ème anniversaire des « Entretiens de Thoiry 1926 Briand-Stresemann » (19 septembre 2016).

Quatre membres de l’association loi 1901 « Les amis de la Balagne » y participèrent aux côtés d’une dizaine de leurs homologues du « Grand Genève » (et au-delà, de Bourg en Bresse).

°10 octobre 2017 : A Monticello, chantier culturel « L’éternel retour du même : Pasquale Paoli ? Mythe émancipateur ? » (Format : « Radio Monticello »).

Cet agora marqua le point fort du séjour culturel des membres continentaux du Comité. Une brochure en garde la mémoire.

 

° 7 avril 2018 : Technoparc du Pays de Gex, déjeuner-débat. (Uniquement sur inscriptions préalables et hors toute publicité publique). Le thème, « Le Transhumanisme », traité dans sa  loge par le F.°. Francis Guidicelli, en sera  le sujet.

° 14 octobre 2018, Ile Rousse : Chantier culturel (format Radio Monticello) sur le thème « Pensée  Libre, Démocratie, Forcement des consciences ».

Ce chantier s’est intégré au séjour culturel  des membres continentaux du Comité.

7 avril 2019, Technoparc du Pays de  Gex : déjeuner-débat sur le même thème.

Le séjour culturel, organisé en cette occasion par le Comité « Grand Genève » à l’intention des amis corses, comprendra une visite du CERN ainsi qu’une rencontre philosophique et mémorielle au Château de Voltaire à Ferney.

4/ Des loges-mères.

La grande majorité des animateurs occasionnels du Comité (d’obédiences différentes) sont affiliés à une loge bleue  (et fort souvent aux Ateliers HG).

C’est d’une extrême importance. La maçonnerie a dogmatique libérale reste un creuset formateur d’une conscience humaniste et citoyenne puisée dans le bain alchimique qu’est l’initiation maçonnique.

On a certainement remarqué qu’il n’existait pas de « master » d’initiation maçonnique… sauf à prendre les chapelles qui en revendiquent la tutelle pour des créations d’ordre divin.

Donc l’initiation maçonnique est affaire personnelle ; en constante adaptation à l’air  du temps et aux questionnements sur soi-même qu’elle induit.

Donc pas de modèle général. Simplement des singularités fondant  le « maçon collectif » qu’est la loge.

Le choc des mots et leurs conséquences psychologiques sont autant de métaux qui franchissent les portes du Temple car justement constitutifs de notre propre singularité.

L’initiation maçonnique est une sorte de poupée gigogne, au contenu hétéroclite… à l’image du fatras que traîne chacun d’entre nous, advenus à la lumière, par la grâce d’un bain alchimique originel dans un athanor appelé « cabinet de réflexion ».

V.I.T.R.I.O.L (Visita Interiora Terrae, Recti­ficando Invenies occultam Lapidem ) », c'est-à-dire « Visite l'intérieur de la Terre, en rectifiant tu trouveras » m’entraîna à vouloir en savoir plus.

« INRI », dont je découvris la double face à la Janus, m’ancra dans mes convictions métaphysiques.

INRI porte à la fois le « Jesus Nazaraeus Rex Judaeorum »
des chrétiens, soit « Jésus le
Nazaréen Roi des Juifs » «  ET le « Igne Natura Renovatur Integra » soit « La nature sera régénérée par le feu » des non adeptes à la théorie de « l’immortalité de l’âme ».

La nature humaine n’échappe pas à cette régénération par la destruction de vieux pour laisser place au neuf.

Le problème est alors d’ordre politique pour que le neuf ne soit pas pire que le vieux. D’où l’engagement dans la vie de la Cité pour y transmettre certaines vérités humanistes et citoyennes acquise au-dedans.

En fait, c’est très exactement ce rôle là que jouent les FF et SS fédérés autour du chantier des agoras à reconstituer pour que la Parole publique éclairée redonne sens et pouvoir à la Pensée Libre, à la Démocratie et brise toute tentation de forcement de  conscience.

Mots clés Transhumanisme GAFAM Agora Humanisme Citoyenneté Viol des consciences