Cercle Républicain Edgar Quinet Aristide Briand

Judéophobie. La dernière vague.

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Pierre-André Taguieff

 Alors que le débat fait rage autour du manifeste contre le nouvel antisémitisme initié par Philippe Val et publié le 22 avril dernier dans Le Parisien, l’historien des idées Pierre-André Taguieff, auteur d’une œuvre foisonnante sur le racisme et le conspirationnisme, publie ce jourJudéophobie, la dernière vague chez Fayard. Seize ans après La Nouvelle judéophobie (Mille et Une Nuits, 2002), Taguieff dresse le bilan de la configuration antijuive qui s’est mise en place depuis le début des années 2000. 

Calotte au macronisme « réparateur » !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Philippe Foussier

Premier mai 2018 -  Père Lachaise :

Rassemblement pour la République, la laïcité, en hommage aux Martyrs de la Commune de Paris,.

Discours de Philippe Foussier Grand Maître du Grand Orient de France

   

Pamphlet : Transhumanisme ? Debout Dada!

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Roland Monnet

 

D'après ce que l'on m'a dit, Dieu a tout créé.

Donc, le transhumanisme aussi !

Alors, ou bien il est con ou bien est-il subclaqué !

La société transhumanisée ne développera que des robots avec des couilles et des nichons ?

La puce introduite dans chaque cerveau répondra à chaque question que la "machine" n'aura même pas à se poser ?

   

Discours du président Macron à Davos

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par E.Macron

Dans le cadre du danger pour « l’humain » que représente « l’homme augmenté », fruit de la mondialisation de la course au « transhumanisme », le discours du président Macron à Davos semble fixer des limites générales à l’expansion des  financiarisation et marchandisation de tout… et du reste.

Simples astuces de communication ou réelles intentions de tenter de sortir de la spirale infernale de la mise hors jeu de la civilisation des Lumières au profit de celle « de la concurrence juste et parfaite… il n’y a pas d’autre alternative  » ? On verra !

Roland Monnet

   

Franc Maçon et esprit de géométrie

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Antarès

             

Mesurer, comparer pour choisir et décider ? Deux chemins ! 

1)Humaniste et politique 2) Symbolique et initiatique

Néanmoins un seul objectif :

Construire le Temple de l’Humanité

   

COMPLOTISME, LES ALIBIS DE LA TERREUR

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Pierre-André Taguieff

« Les massacres, chez les humains, ont toujours besoin de justification et de cadres interprétatifs permettant de leur donner un sens. Même les djihadistes recherchent du sens et veulent un monde ordonné où leurs crimes puissent avoir un sens et une valeur de rédemption. »

Pierre-André Taguieff, philosophe et historien des idées 

   

À quelles conditions rééditer aujourd’hui les pamphlets antisémites de Céline?

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Duraffour-Taguief

Qui a lu les pamphlets de Céline en connaît la dangereuse virulence. Le talent stylistique, le sens de la formule portent loin, sans euphémisation, la haine et la violence, celles bien évidemment  du racisme et de l’antisémitisme. L’aura littéraire de l’auteur, qui leur confère une force de séduction supplémentaire, ne doit pas oblitérer leur ancrage historique, ni leur caractère propagandiste pleinement assumé par Céline lui-même.

   

Vœux à mes Sœurs !

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Pascale

 Vœux à mes Sœurs !

Accès : Cliquez sur le lien

   

Sébastien Castellion : « Tuer un homme, ce n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme »

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Écrit par Patrick Bollé

Résumé: Ce travail est une longue note de lecture sur plusieurs ouvrages: Conscience contre violence ou Castellion contre Calvin et Érasme de Stefan Zweig ; Les religions meurtrières d’Élie Barnavi ; Gouverner au nom d’Allah de Boualem Sansal et La pensée extrême, Comment des hommes ordinaires deviennent des fanatiques, de Gérald Bronner.

On y établit un parallèle entre ces extrémismes religieux, pour qui le meurtre est un argument théologique, de l’époque de la réforme et de l’inquisition et de l’époque, présente, de l’islamisme meurtrier.

Il souligne la puissance de l’idéologie et de la religion qui ne sont pas de simples superstructures qui reflètent la réalité sociale, mais de véritables forces agissantes; et nous met en garde contre le déni qui consiste à en minimiser le danger.

Il conclut avec Elie Barnavi : «Il est urgent de réaffirmer les règles indispensables à la domestication du «numineux» (du sacré), et à son maintien dans des limites civilisées. Ces règles existent; cela s’appelle la laïcité. Cette laïcité, sans laquelle il n’est pas de démocratie possible, il vous faut la défendre becs et ongles sans nuance ni faiblesse».

   

Page 2 sur 5